• Comment trouver des clients en étant freelanceur?

    Le principal problème rencontré par les personnes qui commencent à travailler à la maison est celui d’obtenir des clients. Contrairement au travail de bureau ou au sein d’une entreprise familiale, le travail à domicile exige bien souvent que vous recherchiez vos clients vous-même. La plupart des travailleurs à distances étant sous le statut  freelanceurs.

    A la différence d’un commerçant, un petit entrepreneur du web n’a pas souvent la chance ou l’occasion d’avoir pignon sur rue. Si le commerçant qui souhaite attirer plus de clients dans son magasin peut toujours lancer une campagne de publicité dans la rue en faisant une jolie vitrine par exemple, les petits entrepreneurs à domicile doivent souvent passer par le web ou par la case « bidouille » pour obtenir de l’attention.

    L’idéal lorsque l’on travaille à son compte, c’est de réussir à cumuler plusieurs clients en même temps, dans le but de ne pas dépendre d’un seul. Pour atteindre cet objectif, vous devez impérativement améliorer vos compétences en marketing et en vente. Vous devez apprendre à vous vendre mieux et à dépenser très peu d’argent. Comment réussir ce tour de passe-passe ?

     

    3 Astuces pour obtenir plus de clients quand on travaille depuis chez soi.

     

    Se faire une carte de visite personnalisée.

    Si vous n’avez pas de carte personnelle, imprimez-en une dès maintenant ! C’est la moindre des choses pour commencer.  Faites en sorte d’en avoir toujours une sur vous en cas de rencontre fortuite. Donnez-en aux vieux amis, aux clients potentiels, aux fournisseurs à qui vous achetez des articles, laissez en quelques unes dans des lieux stratégiques comme des coworkings qui fleurissent un peu partout si vous travaillez dans le domaine digital.

    Les cartes de visite sont un moyen facile et pratique de se faire connaître  et de promouvoir sa petite entreprise.Arrangez-vous pour réaliser une jolie carte qui se démarque un peu de la concurrence. Ne prenez pas une carton trop mince, ni une encre de mauvaise qualité qui va couler dans la poche de votre prospect au premier coup d’humidité ou si le client a tendance à transpirer;)

    Une fois la carte distribuée, restez en contact.

    Distribuer une carte c’est une chose, garder le contact pour transformer l’essai en est une autre. Une fois que vous avez échangé la carte de visites avec l’un de vos (futurs) partenaires commerciaux, il est bon de lui passer un petit coup de fil pour prendre la température. Vous pouvez aussi lui envoyer un mail court une dizaine de jour après pour savoir s’il a du neuf sur ce que vous avez pu discuter. Essayer toujours d’avoir quelque chose à dire ou de lui présenter un projet, une offre afin d’alimenter la conversation et d’éviter un long malaise

    N’ayez pas peur contacter la personne. Si vous sentez que vous la dérangez, n’insistez pas plus et relancer un ou deux mois plus tard ; il est toujours bon de conserver des relations de ce genre.

    Des recettes simples qui peuvent encore fonctionner

    Si certaines tactiques semblent trop évidentes pour fonctionner, elles demeurent quand même intéressantes. Par exemple, le fait de personnaliser la signature de son email, d’y ajouter des données sur son entreprise.

    Vous pouvez aussi participer aux groupes de discussion et aux forums du web. Ils sont remplis de clients potentiels et vous aideront à travailler votre discours commercial. Attention, cependant à ne pas y passer la journée (1h max par jour)